C
 
Calcul booléen
- voir Boole
Calcul
de la
coordination
- voir coordination
- Le calcul de la coordination met l'accent sur les connecteurs logiques (OU, ET), leurs fonctions, plutôt que sur les objets, les lettres, comme dans le calcul des propositions qu'on devrait plutôt nommer calcul des énoncés (Rivenc et Vappereau) car portant sur des propositions ET des concepts ! -JMV 22062010 ENS, L56-
La logique c'est ce système de la coordination, plus ce que nous allons appeler le calcul des prédicats du premier ordre kantifiés, écrit avec un k, ces deux calculs forment la logique formelle, c'est le noyau de la logique, pour la science, et depuis les calculs de Boole et de Frege s'inscrivent là-dedans. JMV22062010-L130,
-la logique au niveau de la coordination, c’est de la grammaire, mais les grammairiens abandonnent ça aux logiciens parce que, il y  a une histoire de vérité qui va apparaître, un calcul sur le Vrai et le Faux .
- la coordination c’est quoi, c’est l’étude des connecteurs de coordination, vous avez ça dans le Grevisse, dans les Grammaires du français, qu’est ce qu’on peut faire avec des propositions, dans la langue, soit il y a la subordination, la principale et la subordonnée, soit il y a la coordination par des connecteurs, V01-47.00 ; qui sont  appelés des conjonctions de coordination, et Grevisse il renvoie  la coordination aux logiciens, il dit maintenant si vous voulez étudier la coordination des propositions dans la langue, il faut faire de la logique, par contre la grammaire elle traite de la subordination, JMV20150602,
- moi j’insiste sur le fait de la  coordination, parce que la  coordination c’est la coordination des propositions, dans ce qu’on appelle le Calcul des propositions, mais c’est les coordinations qui nous intéressent, parce que ce calcul de la coordination il est présent deux fois dans le Calcul des prédicats,  réfléchissez, parce que là on rentre dans une structure narcissique, dans un nœud, dans quelque chose qui  est intrinsèque et extrinsèque, qui est double et qui est un, c’est ça qui est intéressant, c’est dans l’écriture, là on est franchement plus dans l’écriture que dans la parole, on est dans la langue, mais on s’écarte de la langue parlée, on est dans la langue écrite, et on est dans l’écriture, dans le système d’écriture. JMV20150602,
- que la notion de fonction propositionnelle, de concept, c’est quelque chose qui est ouvert, c’est un énoncé ouvert, et quand on va la kantifier, ou l’instancier, il va devenir un énoncé clos, fermé, et donc dans la logique des concepts, des prédicats, vous avez à la fois des concepts, des fonctions propositionnelles ET des propositions, puisque on peut transformer un prédicat, un concept en proposition, de cette manière là, donc vous avez  deux  régimes de la coordination, ... JMV20150602
- Clef pour la passe, 2 eme partie, dans L'amour du tout, JMV, effet sur le calcul de la coodination
- lecture des formules kantiques de la sexuation (texte intégral simplifié), 2007, JMV
Calcul différentiel
- On appelle dans la haute Géométrie, quantité différentielle ou simplement différentielle , une quantité infiniment petite, ou moindre que toute grandeur assignable.
On l'appelle différentielle ou quantité différentielle, parce qu'on la considère ordinairement comme la différence infiniment petite de deux quantités finies, dont l'une surpasse l'autre infiniment peu. Newton et les Anglais l'appellent fluxion , à cause qu'ils la considèrent comme l'accroissement momentané d'une quantité. Leibnitz et d'autres l'appellent aussi une quantité infiniment petite.
( suite sur Chronomath)
- Calcul différentiel intégral ou calcul infinitésimal source wiki, une autre approche ici,
Calcul des énoncés
- c'est le Calcul des Propositions rebaptisé ainsi par Rivenc et Vappereau, car il porte aussi sur les concepts
Calcul infinitésimal
- voir calcul différentiel intégral,
Calcul des prédicats de premier ordre
- ou calcul des relations, ou logique du premier ordre, ou calcul des prédicats (voir Wiki)
Le calcul des prédicats a pour but de définir quels sont les énoncés valides ou non. Deux approches sont possibles : approche sémantique ou approche syntaxique. La théorie des formules de la vérité du calcul des prédicats a été appelé par Tarski sa sémantique. On peut attribuer une valeur de vérité (V ou F) aux formules du langage de ce modèle.
- On parle de logique du premier ordre par rapport aux logiques d'ordre supérieures où l'on peut quantifier aussi bien les variables que les prédicats ou les fonctions.
La logique du premier ordre introduit des symboles nommés variables, des symboles nommés prédicats (relations), des connecteurs logiques (∧, pour ET; et ∨, pour OU,..) ,
et deux quantificateurs logiques : l'un universel ∀( pour tout) et l'autre existentiel ∃ (il existe) .
- voir Prédicat ,
Calcul des prédicats de premier ordre kantifié
- L1T1, lecture des formules kantiques de la sexuation (texte intégral simplifié), 2007, JMV
Calcul
des
propositions
- P v Q (P ou Q)
- En logique mathématique , le calcul des propositions est la première étape dans la définition de la Logique et du raisonnement. Il définit les règles de déduction qui relient les propositions entre elles, sans en examiner le contenu ; il est ainsi une première étape dans la construction du calcul des prédicats , qui lui s'intéresse au contenu des propositions et qui est une formalisation achevée du raisonnement mathématique. source wiki .
- La LCC, in L'amour du tout aujourd'hui, 2 eme partie, JMV, 1992 et annexes 1 et 2
voir aussi Calcul de la coordination L2T2
Capitonnage
- collapsus,
- effet de capitonnage, (JMV09092014, 01.09.42)
caractéristique
- la caractéristique c’est le nombre qui multiplie n’importe quel élément pour donner zéro,
{dans 2x = 0, le nombre (2) qui multiplie n’importe quoi pour faire 0, 2 est ici caractéristique, en Algèbre de Boole}.
- le nouage et l'enlacement s'efface dans le passage à l'intrinsèque, laissant une trace, sous l'aspect de ces caractéristiques, de ce qu'il y a du nœud, de la chaine Np69
Cardinal
- nombre Cardinal,
Cardinal d'un ensemble
- nombre des éléments d'un ensemble, compte tenu de l'ordre des éléments.
Carnap - voir JMV23092014, 53, (Systèmes formels ou Langage symbolique), La construction logique du monde, La société ouverte et ses ennemis, Le cercle de Vienne)
Castration
-
- L'amour du tout aujourd'hui, .. la castration comme manque absolu dans l'Autre. argument II,1992, JMV,
- l'amour du tout, partie 3, 1992, JMV
- PCF, privation, castration, frustration
Catégorie
-
- voir Théorie des catégories,
- voir Consistance, voir Dimension
Cauchemar
- JMV20150602, répétition, rêve et cauchemar
Cause
- On ne peut pas éviter la causalité, il faut parler de la Cause ! et il ne faut pas essayer d'arranger les choses à la manière pragmatique. JMV20150602
Cercle
- 0, et ronds,
- le "docte noeud",
Chaine 
(lettre et noeud)

- un discours  qui se tient, qui est enchainé, c’est là que la notion de chaine va apparaître en tant qu’elle représente l’effectivité, de quelque chose d’effectif, qui tient, quand on tire dessus dans tous les sens, ça tient, et c’est ça qui fait, c’est ce que moi j’appelle effectivité, et que j’oppose à la réalité qu’on voudrait nous imposer, surtout de plus en plus, du fait, c’est pas seulement du fait de l’influence du Cercle de Vienne, et du logico positivisme, même avant Russel, il faisait déjà du logico-positivisme, Bertrand Russell, donc la question de  l’effectivité, en allemand, au début des Ecrits, vous verrez ça, Lacan en parle dans ses antécédents, il souligne cette différence chez Freud entre Realitad et Virtsgeigt  et le virlitsgeit,  c’est deux manière de parler de la réalité, et Virtgeigt, il y  en a une qui s’appelle effectivité, je propose de le traduire par effectivité, si on fait quelque chose effectivement, peut être y-a-t-il du mensonge, mais pourquoi le mensonge ne serait pas lui-même effectif, le mensonge c’est bien lié au fait de dire, et ça a une effectivité le fait de dire, c’est même la fonction phallique, par excellence, JMV23062015
- la Chaine de lettres est comme des tours, esquivant le nœud dans l'espace autour. La chaîne-nœud imprime son profil à la syntaxe de cette chaîne de lettres. Essaim p 127
La Chaîne nœud détermine une structure de groupe parmi les trajets qui se font autour d'elle. Une chaîne est supérieure à la barre et l'autre chaîne ne peut recouper la première. Quid d'un trajet autour du nœud ?
Pour faire discours et changer dans leur structure, les deux chaînes ne doivent se recouper en aucun cas.
L'articulation du signifiant en termes de chaîne et de lettre, en tant que celle-ci confère au signifiant sa structure, en tant qu'ils donnent consistance au signifiant, cette articulation n'est pas une représentation. Le signifiant n'est pas du même registre que la lettre qui elle relève de ce qui s'écrit. Support matériel, localisé. Essaim p127

- Le nœud des mathématiciens est un plongement de cercle, c'est un cercle.
Pour eux, la chaine est un plongement de plusieurs cercles. Certains disent de la chaîne qu'elle est un nœud emboité. C'est dans ce cas une chaîne-nœud.

- Le terme de chaine désigne l'enlacement et les nœuds de sa famille, caractérisé par le fait que chaque rond emprunte le trou des autres ronds de cette chaîne.

 

Chaîne borrroméenne

- Le nœud ou fausse chaîne où chaque rond se noue aux autres ronds sans emprunter le trou des autres ronds. Chaque rond n'entre dans le trou d'un autre rond qu'à en ressortir ensuite en suivant son trajet Essaim p 128. C'est la propriété borroméenne. 3333-3333, ,
- Dans le nœud consiste un faux-trou. 4442-4442,
- Le nœud représente ce qui fait tenir le nœud dans la chaîne. Le nœud qui fait tenir le nœud reste indécis dans la chaîne ainsi formée . Alors que le nœud qui fait tenir la chaîne est assignable , en un rond ou en plusieurs.
Essaim p 129,

- Dans le nœud borroméen le nœud en tant que principe, en tant qu'ordre, par quoi toute la chaine-nœud subsiste ne réside pas dans un rond, mais y réside tout de même . Car à ôter un rond, les ronds de la chaîne sont libres .
Il est faux que ce un quelconque soit le nœud, et il est faux qu'un quelconque ne le soit pas ! D'après Essaim p 130

Chainette borroméenne
à homotopie près
- ça claque p 55, Le noeud de Soury vient d'une chaine borroméenne à quatre de la suite des borroméens, suite issue deu premier protoype, formant les chaînes étudiées par Finke, finkéennes ou dites aussi par Soury : chainettes borroméennes à homotopie près.
Soury utilise les chainettes de manière montante et non descendante ! p56
Chaînes bruniennes
- ( autre nom pour les chainoeuds borroméens ) à propos du borroméen généralisé, il s'agit de la généralisation des chaînes bruniennes, esquissée par Debrunner et achevée par Penney, chaines où il suffit de retirer un nombre fixé de ronds quelconque pour défaire une chaine. Pour le borroémen, c'est 1 rond. ça claque p 47, pour une chaine de 5 ronds, en oter 2 pour trivialiser le noeud, serait une généralisation.
Chaine de David
- Chaine dite de "David", ou Hexagramme, 222-66, ( Discours liés à la Surfaces du non-noeud... non exhaustivement)
- Si mise en continuité des 2 anneaux, alternés, celà produit le noeud propre 22222-55, dit Pentagramme étoile, noeud torique.
Chaînes Fichéennes

- ça claque p 55, Le noeud de Soury vient d'une chaine borroméenne à quatre de la suite des borroméens, suite issue deu premier protoype, formant les chaînes étudiées par Finke, finkéennes ou dites aussi par Soury : chainettes borroméennes à homotopie près.
- en quoi consiste la partie prototypique des nœuds borroméens, Essaim p 131
Le traitement des Chaines fichéennes par le calcul des commutateur qui rend compte de la commutativité du groupe fondamental ouvre un procédé connexe à la structure borroméenne du nœud ( les faux trous de la chaine borroméenne sont enveloppés dans des tores …) Essaim p138
- je vous ai montré en juin 2007,  comment on fabrique des nœuds borroméens pas généralisés du tout, mais avec 3, 4, 5 ronds, avec autant de ronds qu’on veut, et ça s’appelle les chaines fichéennes et je traite ça dans Essaim,

chaine signifiante
(la)
- la chaine signifiante : anneaux dont le collier se scelle sur l'anneau d'un autre collier fait d'anneaux.
- Le collier fait d'anneau d'une chaîne peut être enveloppé dans un tore. (Conséquence de la définition de la chaîne signifiante de Lacan les 14-26 mai 1957 !!! ci-dessus) (voir chaines Fichéennes)
Chainoeud
- linknots, ou Noeud impropre, pour les chaines à coupure constantes, exemple du Noeud borroméen avec ses quatre coupures. Ces chainoeuds ne contiennent aucun enlacement. Noeud p109
Chomsky
-
- Chomsky a montré que la langue anglais n’était pas à l’état fini, on ne pouvait pas la mécaniser,
Classification
-
- voir Clinique, catégorie, structure, nosographie,
- Le DI, la droite infinie, 2006, J-M.V
Clinique
- Il n'y a pas de clinique ! Tout juste et au mieux une suggestion positive, un encadrement idéologique! et un soulagment pécunier ! (dans les deux sens). Personne n'analyse personne ! C'est le Maître du jeu des signifiants qui gagne et qui fait saliver .....
- Car la question commence à partir de ceci qu'il y a des types de symptôme, qu' il y a une clinique. Seulement voilà : elle est d'avant le discours analytique , et si celui-ci y apporte une lumière, c'est sûr mais pas certain. Or nous avons besoin de la certitude parce qu'elle seule peut se transmettre et se démontrer.......
Que les types cliniques relèvent de la structure , voilà qui peut déjà s'écrire quoique non sans flottement. Ce n'est certain et transmissible que dans le discours hystérique . C'est même en quoi s'y manifeste un réel proche du discours scientifique. On remarquera que j'ai parlé du réel, et pas de la nature.
Par où j'indique que ce qui relève de la même structure, n'a pas forcément le même sens. C'est en cela qu'il n'y a d'analyse que du particulier : ce n'est pas du tout d'un sens unique que procède une même structure, et surtout pas quand elle atteind au discours.
Introduction à l'édition allemande des Écrits (1976) p 556 in Autres écrits J Lacan - Seuil
- Une nouvelle clinique avec Lacan : Il détermine trois types cliniques basiques, Hétérosexuel, Hystérique et Paranoïaque, tous sont déterminés par rapport à Femme ! L'hétérosexuel est celui ou celle qui aime une femme, l'Hystérique est celui ou celle qui ne se prend pas pour une femme (autrement dit fait l'Homme) et le Paranoïaque est celui qui veut être une femme ! ( Quel que soit le sexe biologique du sujet ! )
- de l'ancienne clinique, d'avant... l'analyse d'aujourd'hui ... 1, 2, 3, 4, 5, ...
- Du Style, des styles ...( Freud, Lacan, Vappereau, Hans, Schreber, Joyce, Gide, Folles et fous, ...)
- Ce qui importe dans les Noeuds : chaînes ou noeud propre, c'est s'il y a ou pas du noeud ! (noeud / enlacement)
- voir Structure, Nosographie, Théorie de l'asile, Structures freudo-lacanienne du symptôme, Treillis,
- Clinique du processus du neuds, JMV, 12-12-2014
Combinatoire
- sur wiki
- ou analyse combinatoire, En mathématiques , la combinatoire étudie les configurations de collections finies d'objets ou les combinaisons d' ensembles finis , et les dénombrements. (source wiki)
- voir jeux...
Commutateur 

- zone la plus centrale dans la composition de deux ronds (en situation de faux trou). P133.
Un commutateur est un élément du groupe, pour nous un trajet, il peut donner son nom à une zone. C'est un mot écrit avec les lettres génératrices de notre groupe de trajets. Mais c'est un mot qui présente la structure remarquable d'être constitué par la composition de deux mots quelconques, suivi de l'inverse du premier, suivi de l'inverse du second , soit l'expression de la forme : A B A -1 B -1 , (Essaim p133)

Concept
(Calcul des concepts ?)
-
- ou fonction propositionnelle, ou prédicat,
- Boole en s’inspirant du calcul des probabilités, c’est un tour de force du point de vue  de l’écriture, il va introduire une écriture de la Logique pour la Syllogistique d’Aristote, et la manière dont il écrit les concepts de la Philosophie, ou les fonctions propositionnelles tel que Frege propose de les appeler, Frege avait la notion que c’était un geste grave que d’appeler fonction propositionnelle les concepts, il a écrit 5 articles pour essayer de s’expliquer lui-même, avec lui-même pourquoi c’était judicieux de parler de fonction, de concept,  d’objet, on peut les appeler concepts les fonctions propositionnelles, ce qu’il va montrer c’est que les fonctions propositionnelles ce sont les concepts ou bien ce que vous pouvez appeler depuis Kant on retient le mot de prédicat pour parler des concepts, curieusement on oublie qu’il y avait un concept sujet et un concept prédicat, dans cette écriture il y a deux concepts, ici, il y en a deux, les Grecs et ceux qui sont mortels.
-les tables de vérité, vous savez, elles ont été  introduites en 1921, par Post, c’est Post qui a montré que la syntaxe du système d’écriture de cette logique classique des connecteurs logiques découverts par Frege, c’est découvert par Frege dans Recherche logique,  et s’est développé ensuite, et comme Russel va adopter le point de vue de Frege en parlant des fonctions propositionnelles pour les concepts, Frege il était très inquiet de cette question, il a écrit 4 articles fameux, à cause de cette inquiétude qu’il avait, il se rendait bien compte que c’était un geste, un acte extrêmement important que d’appeler le concept fonction propositionnelle ! Passer de quelque chose qu’on  peut appeler concept, C(x), qu’on écrit à la rigueur comme ça, lui il dit : c’est une fonction, F(x), le concept, c’était le prédicat P(x),  vous trouvez ça, ça rentre lentement dans l’écriture contemporaine et occidentale, JMV20150602
- Lukasiewicz a écrit un article qui s’appelle Contribution à l’histoire du calcul propositionnel, et là vous remarquerez que c’est pas des propositions, c’est des concepts :  concepts prédicats, des concepts sujet, ce qui fait que l’énoncé catégorique universel aujourd’hui il s’écrit comme ça, ∀x ( S(x) ⇒ P(x) ) ; le concept Sujet implique le concept Prédicat, (JMV20150602)
Condensation
- C'est ce qui "ne cesse de ne pas s'écrire" dès la condensation irréversible, et irréductible au service du refoulement primordial, (Urverdräng) préalable à la signifiance du sujet, soit des "raisons" qui n'en sont pas encore à jouer du repésentant. ça claque p61,
Congruence
- Sous le terme de congruence se cachent des notions semblables mais de niveaux d'abstraction différents. Historiquement, la notion de congruence sur les entiers relatifs a été introduite par Gauss vers 1801. Arithmétique des congruences ou modulaire.
Voir Théorie des congruence sur Chronomath, :.. La relation ≡ est une relation d'équivalence . L'ensemble des classes d'équivalence constitue l' anneau des classes résiduelles modulo p . (≡ pour congruence..)
Coniques
- Les coniques
- Desargues,
- La géométrie projective,
- Le DI, la droite infinie, 2006, J-M.V
Connecteur
- Treillis des connecteurs logiques binaires, tentative d'écriture en live, du 27012015 .pdf,
- Connecteurs logiques, connecteurs propositionnels classiques: la liste de tous les connecteurs, d’abord avez-vous l’idée que les connecteurs logiques, si vous avez les deux unaires, x et x + 1 ou x et ¬ x, vous avez des connecteurs binaires, et il y en a combien, il y en a 16 !, si vous avez 16 connecteurs binaires, avec les connecteurs binaires et les connecteurs unaires, vous pouvez construire tous les connecteurs trinaires, il y a des gens qui sont tout à fait stupides et nuls en mathématique, ils commencent à se proposer comme exercice de faire la liste de tous les trinaires, j’ai connu plusieurs de ces auditeurs et des collègues faire cet exercice, il y en a 500 (cinq cents et quelques) des trinaires, c’est sans intérêt, l’intérêt c’est de voir qu’il y en a 16 binaires, et que dans les binaires il y en a déjà  des unaires qui font partie des binaires
- construction des connecteurs logiques, tentative du 27012015, exercice de haute voltige, sans filet ...
- sur wikipedia,
Conscience
- Wundt
- l'amour du tout, partie 3, 1992, JMV
Consistance
- Consistance, 1, 2,
- Un système d'axiomes est consistant, ou non contradictoire, si on ne peut en dériver un énoncé ou sa négation,
- Voir dimension
Continu
- Ce terme définit ce qui relève de la topologie. C'est à la topologie générale nommée aussi topologie ensembliste que revient la charge de définir les applications continues. Elle donne donc son cadre à la topologie dans son ensemble. Essaim p 27. Les applications continues dépendent de la définition des espaces topologiques, de ce que nous appelons une topologie. Ce n'est pas réalisé dans l'analysis situs. La véritable topologie ne cerne ses objets quéà partir des invariants préservés par des transformations, ici continues, comme en toute catégoriend'objet mathématique.
- et la bande de moebius si je la mets en bleu, le bord ici, ( les deux parties inférieures des schémas) si je recolle ces deux bords, je vais obtenir, voyez  cette portion de bord ici, et cette portion de bord là, ( V01-28.08) qui viennent se coller ensemble et qui vont donner une bande de moebius, il est évident qu’il n’est pas question de dire qu’il n’y a pas une  discontinuité ! Mais justement le fait de reconnaître qu’il y ait une discontinuité, n’empêche pas de dire qu’il y a une relation entre le tore et la bande de moebius, et que cette relation n’est pas une relation d’identité topologique, puisque c’est discontinu, et que les variétés topologiques qui sont identiques elles sont nécessairement identiques selon des mouvements continus, donc ça doit plutôt nous mobiliser, il faut bien reconnaître que c’est un usage qui est judicieux, pertinent, mais pas systématique, dans la topologie, ce segment vient s’identifier avec celui là, il va venir là, et je vous le dessine comme ça, vous allez obtenir de cette manière là tout le long de la coupure vous allez obtenir cette chose là, vous allez pouvoir coller votre tore de cette manière là, (schéma inférieur gauche)  le long du trait bleu qui est double, qui est comme ça, avec la partie rouge qui va venir ici  se coller avec la partie verte, qui est là, et si vous continuez le coloriage, vous voyez que tout ça peut être parfaitement cohérent, puisque la partie verte, au moment où vous allez passé le bord, ce bord c’est un reste du bord périphérique du tore, et vous allez obtenir ici, la partie  rouge, dessinée là,  donc en coupant le tore le long de ce huit intérieur, vous n’obtenez pas ça, ( la figure inférieure gauche), vous obtenez ceci ( la figure gauche  ), 36.41, V01-30.26, une bande que Lacan appelle bipartite, qui est comme ceci, entre les deux vous avez la couleur bleue qui apparaît là, parce que ici, c’est le vert de la coupure, et vous avez cette bande ici comme ceci, comme cela, là c’est un trait bleu, vous avez donc quelque chose qui est rouge ici, et vert là, et ça c’est obtenu de la coupure du tore, c’est obtenu aussi de la coupure de ce trait bleu là, ( sur la figure gauche inférieure, le trait bleu continu en cercle), et vous voyez que ça permet de contrôler quoi, que dans ces deux plis et dans ce pli, vous avez là le passage de la couleur rouge à la couleur verte intérieure, p9, JMV16062015
-
Donc voilà, vous voyez bien qu’on peut étudier les phénomènes de discontinuité, et de coupure et de collure, en utilisant les moyens de la topologie, qui est une discipline qui est réputée étudier les propriétés invariantes des fonctions continues, donc ça c’est une petite réflexion pour définir ce qui s’appelle Topologie, ce que fait Lacan dans l’Étourdit à propos du tore et de la bande de moebius, ça semble contredire la définition de la topologie, et pourtant c’est parfaitement légitime d’utiliser cette topologie pour parler de cette discontinuité, parce que la topologie elle étudie le continu !, c’est quand même une façon intéressante de réfléchir à cette obstruction  disons discursive, qui fait que si on pratique disons une discipline qui étudie la continuité et les invariants des fonctions continus, on s’interdit de s’intéresser  à des choses discontinues, hors l’important c’est pas de s’interdire de parler des choses discontinues, l’important c’est de pas les mélanger, c’est de faire la différence entre ce qui est continu et ce qui est discontinu, à chaque étape, et ça semble plus difficile et même hors de porté à certains, voyez c’est le côté provoquant de Lacan qui va donc utiliser la topologie pour étudier des phénomènes qui nous intéressent dans la psychanalyse et qui sont donc pas continus, le premier lieu où se situe la différence entre le continu et le discontinu, c’est la parole et l’écriture, et c’est ce qui distingue la parole de l’écriture, JMV16062015
Controle
- c’est que vous pouvez conquérir avec la psychanalyse une indépendance, alors que vous voyez que la psychanalyse se transforme en soumission volontaire, tous ces gens qui sont en contrôle toute leur vie, le fait qu’à Paris on vous dit que n’importe qui peut pratiquer l’analyse s’il est en contrôle, c’est un scandale, ça veut dire que la cure ne sert à rien ! Faire une analyse c’est se donner les moyens de devenir un analysant infini, et c’est la condition pour être dans le fauteuil ! JMV20150602
- La psychanalyse est une prophylaxie de la dépendance !
Coordination
- La coordination elle porte aussi bien sur les Prédicats que sur les Propositions, dans le calcul des Prédicats, JMV20150602
- Il y a deux relations dans les propositions, la subordination et la coordination, et Grevisse  il dit coordination parce que dans un traité de logique, la coordination est traitée en logique, alors que la subordination elle est traitée en grammaire, cela montre qu’il y a une proximité entre la logique et la grammaire, vous voyez que la logique au niveau de la coordination, c’est de la grammaire, mais les grammairiens abandonnent ça aux logiciens parce que, il y  a une histoire de vérité qui va apparaître, un calcul sur le Vrai et le Faux.
- Clef pour la passe, 1ere partie, argument 3, dans L'amour du tout, JMV, aspect modal de la logique de la coordination
- Clef pour la passe, 2 eme parie, dans L'amour du tout, JMV, effet sur le calcul de la coodination
- les deux régimes de la coordination, JMV20150602, p13, 14, 15
corps
- Le lieu de l'Autre c''est le corps (voir Radiophonie)
- Les fonctions du corps deviennent Trieb parce qu'elles sont déformées par le désir, par le Symbolique, par le langue,( JMV09092014, 18.14),
- Le Corps "viande", "muscle" différent du Corps "chair", chair transformée par le Symbolique...
- L'imaginaire c'est le corps, Etoffe p 27
- Corps, incorporation et incorporelles, JMV, 2010, Corps et langage
- voir Autre,
- Encore, séminaire XX, 1972-1973, Lacan ; En corps...
- Corps et Symbolique , JMV16062015 .
- le signifiant c’est crucial, pourquoi ?,  parce qu’on commence par recevoir ça par les oreilles, la langue, le symbolique, ça rentre dans le corps par les oreilles dès les trauma, les parents parlent et ils ne s’entendent pas parler, ils ne s’occupent pas du fait qu’ils parlent et c’est ça qui intéresse les enfants, cette posture de la parole fonde la fonction phallique, et c’est le phallus symbolique voyez vous, c’est plus le phallus du mimétisme animal, et de la posture animale, qui va déterminer son territoire par des postures,  des déjections, des cris, les parents parlent mais ils vont parler une langue,  seulement voilà, dès le début, dès que ça rentre dans le corps, toute les fonctions organiques vont être transformées, c’est ce que Freud appelle Trieb, ce qu’on a malheureusement traduit par pulsion, comme si nous étions voués à des pulsions ou des compulsions, le Trieb freudien c’est la déformation, de n’importe quelle fonction organique, par le symbolique, par la langue, par le langage si vous voulez l’appeler comme ça, et moi  je ne considère pas qu’il y a des langages, je considère qu’il  a une différence cruciale entre la parole écrite, ça va diffracter le symbolique, et que cette diffraction elle se joue autour du continu et du discret, .. JMV16062015
- Bien qu'il n'y ait pas de prescription relative au corps dans l'analyse, sinon un appel à la Parole ( et la voix) dans le but d'en souligner l'inanité et la répétition traumatique et l'insistance transférentielle dans la demande, "une voix raisonnable" suggère qu'hors analyse, le sujet "devrait" considérer son corps, dans une ou des pratiques ( une discipline) qu'il lui appartient de définir, (une politique !), ( proche du Souci de soi de Foucault), pour ne pas voir le dit "corps" livré aux discours desctucteurs d'une société qui ne le considère plus que comme unité de production ou une marchandise monayable ou un déchet. ( Pour les pratiques du corps et les Noms du père, voir M.Mauss. Manuel d'ethnographie.) Cette indication entre dans notre doctrine des 4 C : Cure, Cours, Cartel, Corps. Qui diffère de la doctrine pure des 3 C : Cure, Cours (enseignement), Cartel, par une ajout ...
- Groupe, anneaux, corps et  module, algèbre, espace vectoriel !
donc moi je vous propose de noter que vous avez pour l’instant la notion de groupe, et la structure linéaire qui accompagne les groupes ça s’appelle module , vous avez ensuite les anneaux, et la structure linéaire qui accompagne les anneaux ça s’appelle Algèbre, vous avez les corps, et la structure linéaire qui accompagne les corps ça s’appelle les espaces vectoriels, et on les connait bien ceux là, les espaces vectoriels, parce que ça sert en géométrie, avec les vecteurs, c’est pour ça que ça s’appelle espace vectoriel, on a appris ça en mécanique, celle de Newton, la mécanique se fait dans un espace vectoriel, JMV27012015
Corps de Galois
- Mais ici nous allons nous apercevoir que nous allons utiliser les termes de module pour les  groupes, algèbre pour les anneaux, et espace vectoriels pour les corps, et que ça permet de distinguer ce que nous allons faire, et ce qu’a fait Guitart, qui lui est parti de ce corps là, et voilà ce qu’il a fait, il a construit : l’algèbre de Boole, c’est ce que je suis en train d’essayer de construire, 1.22.34, et puis il a construit aussi les espaces vectoriels, qui s’appellent les corps de Galois, et qui ne sont pas très compliqués à construire puisqu’ils sont, ont les écrit comme ça, GF(2n) ; ça veut dire pour un anglais Galois Fields 2n, et ce qu’il a montré c’est qu’il y avait une corrélation entre les deux, ce qui fait que c’est la première fois à ma connaissance, mais à la connaissance des mathématiciens, qu’on établit une relation entre Galois et Boole, JMV27012015
corps propre
- le corps propre, support organique ne peut être dit corps que du sein du langage. Une image est dite, dans le langage, qui fait le corps, corps ! Etoffe p 28
corps symbolique
- Le corps du symbolique de s'incorporer au corps propre, le fait corps. Etoffe p28
Coupure (la)

- Noeud coupure : Ce sont des noeuds alternés dont tous les croisements sont traversés par une coupure. Noeud p 167. ( C'est le cas du Trefle ou de la famile des Trèfles)
- La variation de la coupure correspond à l'état de l'enlacement de l'objet Np123
- Dans le schéma R de Lacan, la rétractation de la zone R, (réalité psychique), soit la traversée mutuelle des segments P et Cs (perception et conscience de la lettre 52 de Freud), et de la" réalité psychique" comme symptôme freudien pour Lacan), présente une dynamique de la coupure à la surface du plan projectif. Etoffe p 24
- Pour qu'une étoffe présentant une seule face puisse être rendue bilatère (avec deux faces), il suffit d'une coupure fermée, et d'une seule, qui fait cercle et qui consiste dans l'étoffe. Etoffe p 36
- Les coupures révèlent la stucture de surface des étoffes, leur dimension, leur genre.
Les coupures font les surfaces, pour Lacan les coupures sont les surfaces !
Etoffe p 26

- c'est ce que doit tracer l'interprétation du nœud (plusieurs coupures, donc autant d'interprétations) Np78,
- dans le cas des surfaces non orientables, unilatères, trace le trajet qui révèle la structure de la libido, ces surfaces non orientables, sont associées au regard et à la voix, (Lacan S XIII) et nécessaire pour situer le désir (E a 21 p601). En effet les cas orientables comme la sphère et le tore, sont insuffisant pour rendre compte de cette articulation. Lacan les associe aux objets de la pulsion prégénitales, orales et anales. Np69

- la coupure qui condense la désorientation de la surface, au désir, est identifiée à une métonymie (E a' 21, p601) Np69

-Nombre de la coupure k : la coupure passe par un certain nombre de demi torsion, ce nombre est le nombre de la coupure noté k, Np78

- pour une chaine faite de plusieurs ronds il y a plusieurs coupures possibles. Si le nombre de ronds est noté r, le nombre de coloriage possibles est 2 r , et le nombre de la coupure k est 2 r-1 . Ces différentes coupures ont la même parité (pair pour la famille des des Listing ou impair pour les famille des Trèfles – que ce soit un nœud propre ou une chaine !). K est le nombre de demi torsion, ou le nombre de croisements par où passe la coupure.Np76
-Parité de la coupure :
  -fixe pour les chaines faites de plusieurs ronds,
  -fixée pour les nœuds propres et les chaines ayant une surface d'empan minimale, et une seul (nœud et chaines non équilibrées ! P>V)
  -fixe pour les nœuds propres et les chaines équilibrés (P = V) Np81

 

Coupure (de la )
- Topologie de la coupure, comment se fabrique la coupure .
- Notion de "petite coupure" et de " grande coupure".
- L'articulation des coupures compose la structure. Le noeud est coupure(s), est Structure !
Critique
- qu'est ce qu'une critique : c'est pas l'incrédulité, pour critiquer un auteur il faut lui faire confiance, et pister des coupures où on va pouvoir introduire un commentaire, et le meilleur commentaire que l'on puisse faire de quelqu'un qui a une pratique c'est de pratiquer, un instrument, l'écriture, les mathématiques, ...
- c'est l'idée de la critique transcendantale , c'est l'idée de la structure même du langage, en tant qu'il n'y a pas de métalangage, c'est qu'il y a du métalangage, mais cela n'en est pas, alors c'est difficile à comprendre pour un occidenté, c'est que le processus critique, la meilleur c'est celle de Kant, c'est la seule chose qu'on pourra retenir de Kant,
la critique transcendantale, ce n'es pas transcendant, c'est pas le dépassement, c'est juste que nous avons une relation avec un objet, et j'ai une relation à la relation que j'ai avec cet objet, c'est-à-dire que je peux faire un commentaire, et si je fais un bon commentaire qui rejoint l'objet, si je joue de la musique, et si quelqu'un trouve que ce que je fais rejoint la musique, alors la critique va fonder la musique, JMV09092014 ;
..... il y a l'arithmétique qui s'écrit et la théorie des nombres que vous êtes en train de faire, qui est un commentaire, et quand vous écrivez quelque chose sur les nombres vous écrivez un nombre, ce qui fait que vous allez produire un effet de ce que Lacan appel un capitonnage , 01.09.42, un collapsus, ça va se rejoindre, c'est le principe de la critique transcendantale de Kant, JMV09092014;
Croisement 

- il existe deux types de croisements selon qu'il s'agit du croisement de deux composants de ficelle localisables dans le trajet de deux ronds distincts pour les croisements impropres, ou du même rond pour les croisements propres. (Théorie des non-nœuds entiers, site JMV)
- croisement propre : croisement du fil d'un même rond avec lui même. (quel que soit le type de noeuds)
- Croisement impropre : dans le calcul du nombre d'enlacement, ou nombre de chaine, seul les valeurs caractéristiques des croisements impropres sont pris en compte !
- Nombre de croisements d'un noeud : C = P + V - 2 (C = Nbre de croisement, P pour pleins, V pour Vides). N54

Cross-cap
- Plan projectif en cross-cap,
- cross-cap,
- objet a et cross-cap,
- animation,
- Moebius et cros-cap,
-voir Plan projectif, Noeud p303
- voir Plan projectif,
- Clinique du processus du neuds, JMV, 12-12-2014