Table expérimentale  dynamique   provisoire     -en cours- ( imprimer en mode paysage ! c'est un tableau !)   Structures

 

 

 

 

 

 

 

 

T
R
A
N
S
F
E
R
T

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dit-
mension

psycho-analyse

objet

opérateur

instance 

topologie

théo

passé, déchet, erres, 
agent, neg-antropie

-1

Topologie du sujet

Temps logique

La lettre volée

La moitié de poulet

Langage des noeuds
Nombres irrationnels
et négatifs
Structure du vide
Pensée, Fantasme
a

Formation de l'Inconscient
Psychopathologie de la vie quotidienne
-rêve, lapsus, acte manqué, symptômes, condensation, déplacement, renversement....
Intention, ! : $
Logique symbolique ,
a-sphérique, non orientable
Inconscient = parlêtre

Ca 

Autre Scène

Intrinsèque 

Croisement

huit intérieur

Indiscret

refente
division

Legba
Thot
Hermès
Esprit


 

Dimensions,
"métaphysiques"
Sacré
Transcendance
     Narcissisme, stade du Miroir, fonction Imaginaire du phallus Symbolique, paradoxes, Nom du Père, Mouvement Noeud  -N3-, castration symbolique,  
    tr(o)umatisme, pulsation, érotisme/symptôme/désir, torsion, libido 1et 2: la  même, sexualité freudienne, sinthome, psychanalyse, psychanalyste, pulsation temporelle,   
     logique modifiée,
     ("filioque" orthodoxe/catholique -Lumière Noire-, Bouddha, Krisna bleu-noir, Oedipe -à Colone..)

0

Fondement
-loi de la parole et de la  
 fonction phallique
-structure du langage et 
  de la castration
Parole
dire
Sein
Voix
Cri : ils ne s'entendent 
        pas crier !
Trou/ Symptôme/Sinthome 
Point
Couleur
Pulsion , Oral
Invocante
Psychose, Archaïque
sensation, perception
premier, 
forclusion, obsolète,
loft -sans porte
Noeud-propre
Rond
Moebius
coupure
Legba
Hermès
Allah
Ptah, Hou
Zen
Paraclet
Âme 
Théologies
Origines ,Ordalie
Hiérophanie
Shaman,  Souffle
Klein M, Pankow, 
Jung

1

Lecture de Freud/Lacan
-la phase phallique
-l'instinct de mort
Écriture
Ligne
Sein
Phallus = élément en pointe
(nez, sein, pied, sexe..
Ligne Cs, identification
primaire, unaire
Scopique, Regard
image narcissique
Oral-anal, pulsion
Semblant, Moi, foule
Sphère 
armillaire
Christ
Thot
Table de la Loi
âme
Les Écritures 
Théologien
Imam

2

Lisibilité et écriture
-le périple structural (Milner)
-Saussure, Hemjlev, Barthe, Foucault, Deleuze
-Jakobson et Lacan
Image
Imaginaire
Corps
Scybale
Sens
Dicours
Territoire
Bord
Surface
Imaginaire,
Surmoi Idéal...
Réel
Anal, pulsion
Névrose, phobie
ravinement
Secondaire
Conscience
régression
Tore,  Sphère
Non-noeud,
enlacement
Dogme
Saints
Hagiographie
St Jérôme
exégèse
Cadres  Rites
Institutions
Théories, Idéologies
Imaginaires
Mythologies, 
Religions, Prêtre
Politiques, Histoire Philosophies
Nosographies

3

Théorie des noeuds
-théorie des non-noeuds 
                  (1,2,3 rds)
-le noeud (1.2.3 ronds)
-chaînes et noeuds 
                 (4 ronds et +)
Réalité ordinaire
Noeuds
Angoisse de castration
Oeil
Territoire, Virtuel
Volume spatial/ sonore
Le/la Livre
l'organe
Métaphore Synchronie
Logique Canonique Classique
Réalité ordinaire
Phallique
scopique
Génital/Olfactif
Extrinsèque
Cross-cap
Noeud borroméen
Amon
Min
Icare
Sciences
Savoirs

Voyage

4

Construction de l'appareil psychique chez Freud et Lacan Hyper-espace
Graphe
temps-Topologie
pliage et pulsation  temporelle
Topologie générale
Hyper-espace
Symptôme
Perversion - fétiche 
Lettre 52
Schémas F,R,L
Trinité
Mandala
Héphaïstos
Technologie
Machine
Tissage
Génétique

5

Glossaire topologique de la psychanalyse Voix extention
Métonymie Diachronie
Ravinement
Symbolique
Bouteille de Klein Prêche
Liturgie
Séminaire
Colloque
manuel bréviaire
liste Glossaire

sentiment, intuition, perception, primaire secondaire premier, préconscient, Moi, pulsions, éthique, esthétique, Beau, nature, Bien Mal, ordre, Chaos Paix
plan projectif, angoisse/désir, initiation, tradition (conne !), trace, orifices, plaisir , SM, culpabilité, figure-métaphore/affect, sexualité freudienne, hypnose,
ratage, bonheur
........

     ci-dessous petit charabia provisoire de topologie du sujet :       nosographies                 
                                                                                                                
http://www.shef.ac.uk/~psysc/thesaur3/  les mathèmes J Siboni

Amour, demande d'amour:  -maladie agréable puis franchement détestable ! possession ! 
 - amour, comme force naturelle (Freud)
 - comme commandement(Christianisme)
 - masque
 -on aime pour échapper à la culpabilité 
Autre -c'est un terrain nettoyé de la jouissance, un terre-plein nettoyé
Castration -imaginaire,  symbolique, Réelle (la Mort)
-liée au désir de la mère, au fait qu'elle n'a pas le phallus, cette découverte est traumatique (troumatique !)
conscience c'est le commentaire, le métalangage (qu'il y a et qu'il n'y a pas car nous somme toujours dans le langage!)
Coupure désir
culpabilité -liée à la menace de castration, au père
Désir   -  écart entre besoin et demande (d'amour) -piqué !;  
 -masque de l'angoisse qui, elle, est sans objet, soit masque du vide  (objet du désir!)
 -coupure
Dimension  = image narcissique, éléments en pointe, phallus
DSK ou D.S.K Discours Kapitaliste Scientifique
Écriture :  coupure dans l'exercice de la parole, coupure dans le discours
- L'écriture est dans le Réel le ravinement du signifié, ce qui a plu du semblant en tant qu'il fait signifiant.
 
Litturaterre p17
érotisme  
fétiche, fétichisme  
Fantasme : scène structurée par la disparition du sujet au profit de fétiche(s) se  soutenant de signifiants apparus lors de de  découverte de la castration de la mère !
folie la structure fondamentale de la folie : sont liés le Moi primordial comme aliéné et le sacrifice primitif comme suicidaire Écrits p 187
fonction phallique ou phonction phallique du F (grand phi), comme phonction phonatoire (le Sinthome 16031976)
Hétérosexualité Hétérosexualité
Homosexualité Homosexualité  
Amour et, ou haine du père ou du frère aîné
L'homosexualité n'est pas la perversion. 
La pédophilie est un autre mode d'entrée dans l'homosexualité, l'amour déçu du garçon pour sa mère tient à la déception produite par la découverte de la castration de la mère. Le garçon s'identifie à sa mère dans ce seul cas et se récupère d'adopter comme nouvel objet des enfants marqués par son age au moment de l'événement. 
Pédophilie et fétichisme sont bien souvent conjoints chez un même sujet.
Cette position structurale n'est pas a assimiler à  une perversion dont le mode de jouissance serait la cruauté et la destruction de l'autre; ni a  assimiler a une qualification morale ni a une identité !
Hypnose  
involution signifiante Indiscret, tore, noeud 
copule qui unit l'identique au différent !
Identification, moi, foule, institutions réactionnaires dominantes :
  trait unaire
  groupe
Ics. (Inconscient ou parlêtres)

= "il est faux Cs. et il est faux non-Cs".
-l'Inconscient n'est pas le non-conscient -Freud
-lire Position de l'inconscient lacan Ecrits p829 ou 193

-l'Inconscient mutera en Ca dans la deuxième topique de Freud
-effet de langage
-remplacer l'Inconscient (Ics) par le parlêtre
-c'est de ça que je supporte l'Inconscient, de la copulation  du langage avec notre propre corps 
 p3  le Sinthome 16031976

Imaginaire

-(p514)Les effets par quoi l'organisme subsiste, c'est ce par quoi nous sommes forcés de concevoir l'imaginaire ; quelque chose lui indique que tel élément de l'extérieur, du milieu, de l'Umwelt comme on dit est absorbable ou plus généralement propice à sa conservation.
Cela veut dire que l'Umwelt est une sorte de halo, de double de l'organisme, et puis c'est tout. C'est ça qu'on appelle l'imaginaire. (Aa 07051969)

Jouissance

"la jouissance elle-même se définissant comme étant tout ce qui relève de la distribution du plaisir dans le corps"
p379 d'un Autre à l'autre 12031969

Libido = "il y en a deux de manière nécessaire mais c'est peut-être la même" : celle du "moi" et celle de l'objet, illustrée par la bande de moebius !
Lois Freudiennes position: 
au même titre que nous observons 
-les Lois de la science, les lois des corps, de la gravitation, de l'attraction, les lois de Newton ainsi que
-les lois humaines, conventionnelles, celles des sujets, encadrées par les parlements, les traditions, la Justice, la police, ces lois que les Hommes s'efforcent de transgresser, de déjouer, qui mettent en relation la violence individuelle face à la violence publique  il existe
-les lois freudiennes, contraignantes, que l'on peut aussi déjouer mais qui alors se déforment, se transforment, s'inversent. 
Suivre les impératifs du Surmoi ne fait que le renforcer. Ne pas tenir compte du Surmoi, crée la clinique de la délinquance,
ou l'hypermoralité.
On peut mésuser  de  la sexualité  non sans culpabilité !
On peut tricher avec ses lois au prix des symptômes

Lois de la parole  = fonction imaginaire du phallus symbolique : opérateur évanescent effectif réel
-la parole est phallique, et du fait de l'attraction par le trauma (les parents ne s'entendent pas crier) des signifiants refoulés : la parole est un biface entre phallus et castration dans le fait de dire...
  -Il n'y a rien d'écrit sur les tables de la Loi, sinon les lois de la paroles
 -Impératif du dire             *ce qui est dit est dit!- il en restera toujours une trace!
                                              *après-coup            -dire a des effets  rétro-actifs et  actifs dans le présent
                                              *Qu'on dise reste oublié derrière ce qui se dit dans ce qui s'entend. [Lac73a, p. 5,]
                                              *On ne dit pas n'importe quoi !
                                              *Il n'y a rien d'écrit sur les tables de la Loi, si ce n'est les Lois de la parole.
                                              *Il est faux qu'il y ait du métalangage et il est faux qu'il n'y ait pas de métalangage

                                                               
masochisme  
  Narcissisme   -image spéculaire

- noeud imaginaire essentiel ou gît le rapport de l'image à la tendance suicide (instinct de mort ou masochisme primordial  de Freud). La mort de l'Homme se reflétant dans les traumatismes de la naissance et du sevrage ..    Écrits p 186
 = miroir = métaphore paternelle : investissement du corps dans le miroir 
(Narcisse = auto-érotisme -aveugle- + investissement du corps propre).  
-Le narcissisme a une fonction structurante : le passage de l'intrinsèque à l'extrinsèque
-Le narcissisme introduit à la géométrie, par la symétrie, par la dissymétrie !
  -il y a une tension scopique énorme, maximale vers l'idéal qui conduit jusqu'au meurtre ou au suicide.
  -le narcissisme traite de cette tension, la résoudre consiste à être à deux endroits différents, de les relier : se voir comme objet dans le miroir par exemple ( se voir comme extrinsèque, comme hors de soi) et être intrinsèque au corps. Le tore n'a de trou central que pour celui qui le regarde comme objet (l'Etourdit Lacan), il y a du 2 et du 1 qui fonctionne !
 Autre analogie, celle qui permet au lecteur d'une carte de topographie d'être dans une position quasi intrinsèque au terrain et qu'il peut aussi envisager dans son étendue sur la carte en s'y situant(ou d'un point de vue). Tension entre l'intrinsèque et l'extrinsèque. Il y a le plus  souvent refoulement d'une de ces positions.
  -Un objet de dimension 3 dans l'espace à trois dimensions réfléchi dans un miroir de dimension 2  a une image spéculaire dont une dimension est inversée (une des trois dimensions selon la position du miroir)
   - A noter qu'un objet plat de zéro épaisseur n'inverse aucune dimension dans le miroir. Tout les objets ont une image miroir, à minima, c'est la même !
-Cas des névroses narcissiques (genre Schreber)
-
le narcissisme tel qu'il l'entend n'est pas à rapporter à l'image du corps propre, à un amour porté à cette image, comme cette perversion désignée selon le mythe de Narcisse, mais à l'univers du discours, - actes psychiques, pensées, mots, etc.- comme il l'indique en s'appuyant sur une référence à son Totem et Tabou, paru l'année d'avant

Névrose (phobie) , névrosé, territoire, régression.:   enlacement, 
 mauvais objet,
  parasitage et élection d'un objet,  quelle fonction ?
-le tore, le névrosé se fait du tort
-action du sentiment de culpabilité Inconscient dont se punit le sujet (action du Surmoi)
Nom du père  noté Ndp, je crois, 
 Oedipe
: mythe tribal prophétique sur l'insu et l'effacement (provisoirement)
 l'Oedipe est  faux et irréfutable !
noeud:   diverses fonctions :    
     -illustration, analogie, monstration, démonstration
     -support d'un discours (analytique), support d'un dire analytique
     -la structure même
     -écriture ou non-écriture, le noeud n'a de sens que comme support d'un discours
     -objet dernier de la psychanalyse (noeud de voûte)
Le noeud est une écriture, une mémoire, une machine, support de discours, support d'un dire, le noeud est langage. Le noeud est Réel (et le Réel est triple RSI) , en cela impossible, le noeud est métaphore impropre des Noms du Père . 
 Le noeud permet de considérer l'analyse d'un point de vue extrinsèque, du point de vue intrinsèque on ne voit pas le noeud. Par exemple être intrinsèque au trèfle, c'est être "dans" un tore sans en percevoir le nouage en trèfle !
Objet :  -de la phobie;
- le fétiche;  dernier objet vu lors de la perception de la castration de la mère
- petit a (sein, scybale, regard, voix) ;
-la lettre (ombre de la parole, ombre de la pensée, ombre du Nom)
Perversion (fétiche), pervers, pudeur, porte ouverture fermeture : -sur les éléments en pointe du corps propre, restituer à la mère le phallus un instant perçu comme manquant 
- fait agir l'autre à son insu pour sa propre satisfaction
- atteindre la pudeur de l'autre pour en accaparer la volonté (Kant avec Sade)
Phallus

-pierre dressée
-comique
-champ de gravitation de l'Homme
-organe du défaut AE p324 La logique du fantasme
-Nombre d'Or

-

Phase phallique  
Pliage et pulsation temporelle:  schémas 52, F, R, L
Psychanalyse (désir, désirant), psychanalyste   :  -expérience psychique nécessitée par la conscience et la gêne de sa propre pathologie, vouloir n'être plus  fou !    , 
  -Élaboration de l'appareil psychique d'un sujet (supposition d'un sujet divisé !) par opposition aux religions, idéologie, philosophies... qui proposent un salut, une uchronie, ..
  désirant : sujet mû par un objet "image ou savoir" non  atteint, voir non formé !  ;  
 -désir de l'analyste ? silence!   désir d'analyse
-lieu de figures de discours et non pas de concepts ou de philosophies
Psychose (forclusion, obsolète, caducité), psychotique, loft (sans porte) :   sujet d'un monde sans limite, sans frontière, dans une  dépendance pathologique à son environnement du fait de l'intrication projetée des instances psychiques. 
Règne de  l'interprétation. 
Noeud propre .
 Le discours de la science kapitaliste. Dégradation du NdP et détérioration de la fonction paternelle (discours délirant sur la liberté, concept de Réel, croyance au Père Noël : le vide n'existe pas)
-mise au rencard du sexe, mettre le sexe à la poubelle
 Pulsion = orifices de vie de mort ! 1920,   
                         antropie nég-antropie, 
                        partielles : orale (la sphère) anale (le tore) génitale   
                        scopique (cross-cap) invoquante (bouteille de Klein)
                        source objet but; 
                        concept , mythe , entre psychique et somatique
                         pulsion de mort (constructive et destructive) 
Réel  ou R3 le réel est triple       RSI
-Si nous définissons le réel d'une sorte d'abolition pensée du matériel symbolique, il ne peut jamais rien manquer. L'animal, quel qu'il soit, qui crève, crève en raison d'une suite d'effets physiologiques parfaitement adaptés, dont le fait d'appeler ça effets de la faim (p514->) par exemple est tout à fait exclu ; c'est la fin de l'organisme en tant que soma. Il ne manque de rien. Il a assez de ressources en son périmètre d'organisme pour mesurer sa réduction dite mortelle. Le cadavre, c'est un réel aussi.(Aa 07051969)
Refoulement sa fixation: avoir lu quelque chose qui passe par les oreilles (les parents s'entendent pas crier !)
Sadisme  
Schéma 52, Schéma F, 
Schéma R, 
schéma L
schémas 52, F, R, L
SPP p  ou SP3 Scène Parentale Primitive Perverse
sexualité, j'entend freudienne, affectes ou figures comme métaphore -réalisation en acte de la structure du sujet, le fonctionnement même de l'appareil psychique. 
   Vappereau LU p 75

-faire un tour dans l'autre au risque du désir, en affrontant les lois freudiennes
-figures : métaphores, métonymie...
-la sexualité humaine est perverse et polymorphe, elle n'échappe pas aux fétiches ! dans le fantasme.
-l'exercice de la sexualité ou le non exercice de la sexualité génère de la culpabilité...
-le mésusage de la sexualité crée de la culpabilité .Mars 2003 PG
signifiant ID 24-01-1962
"Ceci dit, si la trace est effacée, le sujet en entoure la place d'un cerne quelque chose qui dès lors le concerne, lui ; le repère de l'endroit où il a trouvé la trace, eh bien, vous avez là la naissance du signifiant. Ceci implique tout ce processus comportant le retour du dernier temps sur le premier, qu'il ne saurait y avoir d'articulation d'un signifiant sans ces trois temps. Une fois le signifiant constitué, il y en
(->p188) (IX/7) a forcément deux autres avant. Un signifiant, c'est une marque, une trace, une écriture, mais on ne peut pas le lire seul. Deux signifiants c'est un pataquès, un coq à l'âne. Trois signifiants, c'est le retour de ce dont il s'agit, c'est-à-dire du premier. C'est quand le pas marqué dans la trace est transformé dans la vocalise de qui le lit en "pas" que ce pas, à condition qu'on oublie qu'il veut dire le pas, peut servir d'abord dans ce qu'on appelle le phonétisme de l'écriture, à représenter "pas", et du même coup à transformer la trace de pas éventuellement en le pas de trace."
Sujet,
institutions du sujet,
lalangues 
 
Structure structure
Structure du langage = lisibilité = refente ou division = castration 
La lettre, la fonction littorale de la lettre
symptôme (grec) et sinthome (latin)

- symptôme
 = trou :  un trou dont le corps sait pas quoi faire 
 - discours manquant à "l'histoire" du sujet, écriture héraldique insistante (quatrième)
 -jouissance  :  on jouit de son symptôme !  On y tient, il nous tient !

  -sigma
-sinthome -> hystérie (être un symptome pour un autre corps), obsessionalité (refu du d'être le maître)
symptôme->discours de la science et du Kapital , psychose,

Théorie de la cure, transfert. tâche analysante, acte analytique :   voir théorie des noeuds, la théorie comme objet (dicours)  recouvrant  le temps de la cure. "Le symbolique en un second point recouvrant l'imaginaire !" La théorie est un lieu moebien qui n'a pas de finitude , 
qui  au final se dissipe. Le point en est le point d'arrêt ! Le témoin en est la difficulté à la composer, à l'articuler de façon non dogmatique ! involution !
Jeu de lettres !
Gai savoir
traumatisme "les parents ne s'entendent pas crier !"
violence pacte social du rejet de la sexualité freudienne et de l'inconscient -Écrits p 810